Le “dire” et le “faire”

 Dans J&L Histoire

J&L Histoire

L’expression fait florès : il semblerait que le retour aux « valeurs de la République » soit devenu le remède magique aux dysfonctionnements que connaît notre société. Pourtant, on semble oublier que c’est dans l’action, encore plus que dans le verbe, que celles-ci s’incarnent. Et sur ce terrain, force est de constater que le travail reste considérable.

Ouvrir des bras fraternels à ceux qui fuient la guerre et la dictature est aussi difficile aujourd’hui qu’hier, lorsque les Républicains espagnols quittaient la guerre civile et pensaient trouver refuge dans le pays des droits de l’Homme. A l’heure où l’égalité des chances n’est encore qu’un projet, il n’est pas non plus à l’ordre du jour que la sacro-sainte « méritocratie républicaine » – héritée de la IIIe République – ne soit plus le moyen par lequel les élites justifient de génération en génération leur position dominante. Par ailleurs, si l’idée fondatrice est d’encourager l’émancipation individuelle, alors soumettre toujours plus les salariés aux desiderata de la jungle économique est indéniablement un contresens idéologique et historique. Sans parler d’une conception de la laïcité à faire désespérer les pères de la Séparation de 1905.

En fait, ces fameuses « valeurs de la République » résident avant tout dans la lutte pour une large liberté de tous et de chacun, et dans un combat pied à pied contre toutes les formes d’oppression – politique, culturelle, sociale, économique et/ou religieuse. On voit bien que les symboles ont ici une place centrale, mais qu’ils ne peuvent absolument pas se suffire à eux-mêmes, au risque de discréditer indistinctement tout l’édifice.

QGB

Pour aller plus loin

BAUBEROT Jean, Les sept laïcités françaises : le modèle français de laïcité n’existe pas, Pars, Editions de la Maison des sciences de l’Homme, 2015, 175 p.

DUBET François, DURU-BELLAT Marie, VERETOUT Antoine, Les sociétés et leur école. Emprise du diplôme et cohésion sociale, Paris, Seuil, 2015, 260 p.

DIDRY Claude, L’institution du travail : Droit et salariat dans l’histoire, Paris, La Dispute, 2016, 244 p.

KROP Jérôme, La méritocratie républicaine. Elitisme et scolarisation de masse sous la IIIe République, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, 176 p.

NICOLET Claude, L’idée républicaine en France (1789-1924), Paris, Gallimard, 1994 [1982], 528 p.

ORY Pascal (dir.), Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France, Paris, Robert Laffont, 2013, 953 p.

Cité nationale de l’histoire de l’immigration : http://www.histoire-immigration.fr/

Crédits photos:

Photo de présentation: Le Triomphe de la République de Jules Dalou, Place de la Nation – Paris

Recommended Posts

Laisser un commentaire

congés payés