Diane de Poitiers, du père au fils ?!

 Dans J&L Gossip

J&L Gossip

Les maîtresses royales sont bien connues dans l’Histoire pour avoir souvent eu un rôle fondamental auprès des rois. A cet égard, Diane de Poitiers est très certainement l’une des plus connues.

            Favorite d’Henri II, elle en partagea le lit toute sa vie. De ce fait, sur son tombeau est visible le chiffre royal. Cette majuscule est le sujet de toutes les converses car composée de l’entrelacs d’un H pour Henri et d’une lettre indéfinie oscillant entre le C de Catherine de Médicis, la reine, et le D de Diane. Le mystère est total quand on sait que chacune porte cette inscription gravée sur son propre tombeau.

            Diane la favorite fut pourtant bien avant cela Diane la nourrice ! Aînée d’Henri II de quelques années, elle vécut également pendant le règne du père de ce dernier. Ainsi, quoi de mieux que de prendre pour maîtresse la femme qui vous a tout appris ?!

diane de poitiers

Portrait de Diane de Poitiers

henri II

Portrait d’Henri II

françois Ier

Portrait de François Ier

Les mauvaises langues diront qu’elle fut également la maîtresse du roi-père, François Ier. Célèbre pour avoir acquis la Joconde, il l’est également pour avoir prononcé la fameuse phrase “souvent femme varie, bien fol qui s’y fie*”. Aussi bien renseigné, on peut se demander d’où provient autant de sagesse, mis à part peut être de la bouche d’une femme!

Il était en effet courant à l’époque que certaines femmes enseignent aux hommes. Le XVIème siècle, ayant vu l’apogée du roman courtois, un Prince se devait de faire la cour à sa Dame. Il était donc souvent possible de voir un homme demander l’autorisation à un mari d’écrire missives et poèmes à son épouse afin de lui avouer son transport. Cet enjeu purement platonique était très utilisé par les jeunes gens en peine d’expérience et animés par la fougue de la jeunesse et de la puberté ! Ainsi, ces femmes devenaient des “maîtresses”, soit des professeurs.

L’Histoire conserva ce surnom de “maîtresse” pour toutes amantes d’hommes déjà en couple. De ce fait, il est certainement plus probable que Diane ait été la “maîtresse /Dame” de François Ier qu’un amour physique. De surcroît, Diane, en femme très pieuse, se vouait corps et âme à son mari avant d’être libérée par la mort de ce dernier…

Jessica

 

* Selon d’autres versions : “souvent femme varie, bien fol est qui s’y fie”

Informations clés | Diane de Poitiers

Naissance : 3 septembre 1499 ou 9 janvier 1500

Décès : 26 avril 1566

Faits marquants :

Favorite d’Henri II

Maîtresse du Château d’Anet

Patronne des Arts (La Pléiade, Première Ecole de Fontainebleau)

Anecdote : Décès par empoisonnement après avoir ingéré tout au long de sa vie des décoctions à base d’or, élixir considéré comme préservant la jeunesse à l’époque.

Crédits photos:

Diane de Poitiers: nom de peintre inconnu Thomphil28 – www.delcampe.net

Portrait de François Ier: Jean Clouet, Louvre, 1527-1530 © RMN / Hervé Lewandowski

Portrait d’Henri II: François Clouet, Versailles, 1550 © RMN

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Tournoi Henri II