Musée de la Vie  Romantique

 Dans J&L Chasse aux Musées

J&L Chasse aux Musées

En 1830, le peintre Ary Scheffer décide de s’installer dans un petit hôtel de la rue Chaptal, dans le quartier de la nouvelle Athènes alors en tout début d’aménagement. Après quelques travaux dans les dépendances de sa demeure, il organise ses ateliers et fait ajouter un jardin d’hiver. Il reçoit chez lui les grandes figures artistiques, musicales et littéraires de la monarchie de Juillet (1830-1848), parmi lesquelles Eugène Delacroix, Gioacchino Rossini, Frédéric Chopin, Franz Liszt, Charles Dickens ou encore George Sand.

.

.

musée de la vie romantique

Au début des années 1980, les descendants du peintre lèguent la demeure, ainsi que des collections de peintures, de dessins et d’objets divers à la ville de Paris. La municipalité décide d’y aménager un musée consacré à l’art des années 1820 à 1860. On décide d’y faire disposer divers objets ayant appartenu à l’écrivain George Sand – offerts par ses héritiers dans les années 1920 – afin de rappeler ses fréquents séjours. Inauguré en 1983, le musée présente régulièrement des expositions consacrées à l’art de la première moitié du XIXe siècle.

.

Au sein de l’ancienne demeure du peintre, sont disposés des objets évoquant sa production (peintures, esquisses, …) mais aussi celles de ses élèves et de ses contemporains. Un salon au rez-de-chaussée à été entièrement remeublé afin de reconstituer l’atmosphère des résidences d’artistes du second quart du XIXe siècle. L’ensemble permet de visualiser l’atmosphère artistique du temps, entre les prémices de la modernité et les vestiges des anciens usages.

musée de la vie romantique

Ce petit musée installé dans son écrin de verdure avec son salon de thé niché dans l’ancien jardin d’hiver et ses salles d’expositions forment un ensemble harmonieux empreint de cette époque bien particulière et trop souvent oubliée.

Thibaud

Informations clés | Le musée de la Vie Romantique

Propriétaire notoire: Ary Scheffer (1795-1858)

Date de construction: Vers 1830

Vocation première: Résidence et atelier d’artiste

Thématique du musée: Art Romantique

Recommended Posts

Laisser un commentaire

musée cernushimusée gustave moreau